Exhibition 2019 aux JARTdins de Montagny

Cambridge Rose

Californian Poppy

Les jARTdins de Montagny 2017

oeuvres de Pascal Catry (en haut à gauche) Christine Lemaire (en haut à droite) Dado (en bas à gauche) Dakkis (en bas au centre)

Tous les artistes ont reçu un téléphone avec lequel faire un travail. Voici ce que j’ai fait. L’exposition avait lieu le samedi et le dimanche de la Pentecôte.

“Entre l’Ascension et la Pentecôte les apôtres de Jésus attendent un signe, ce signe reçu le jour de la Pentecôte c’est l’Esprit Saint, une présence, une force, symbolisée par une langue de feu.
En grec, παράκλητος, Parakletos signifie « celui qu’on appelle à son secours » παρακαλώ voulant dire “demander” et aussi “s’il-te-plait”.
En hebrew le mot מְנַחֵם signifie “le consolateur”.

…Notre téléphone portable dont on attend une sonnerie, pour presque n’importe quel appel… c’est notre cri silencieux, un appel, une prière pour être moins seul.”

Telephone "De profundis"

Each artist was given a telephone to work with. Here is what I did. The exhibition was on Saturday and Pentecost Sunday.

Between the Ascension and Pentecost the apostles of Jesus are waiting for a sign, this sign received on the day of Pentecost is the Holy Spirit, a presence, a force, symbolized by a tongue of fire.
In Greek, παράκλητος, Parakletos means “the one we call for help” παρακαλώ meaning “to ask” and also “please”.
In Hebrew the word מְנַחֵם means “the comforter”.
… Our cell phone that we sometimes beg for a ringtone, for almost any call … is a silent scream, a prayer, in the words of R.S. Thomas : an interpreter of our loneliness.
“Where are the instruments
of your music, the pipe of hazel, the
bull’s horn, the interpreters
of your loneliness on this
ferocious planet?”
R.S. Thomas

Smile*

A display of cards which you can buy from the website. Click on the image

And hanging in the wood…

Chacun est invité à laisse une trace de son passage

Alain Jacomy et deux visiteurs dans le bois

Recto

Verso

Leave a Reply